NeoSkills Feeder, Les news libres du nouveau monde

http://french.feeder.ww7.be
«  mai 2017  »
lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4
retour à la date courante

Aujourd'hui 11 nouvelles :


  • UN seul clivage existe entre droite et gauche, entre patronat et salariat, le reste est faribole. Pas une voix pour Macron, pas une voix pour Edouard Philippe., par Gérard Filoche, 15 mai 2017

    lundi 15 mai 2017 :: Filoche Blog :: RSS
    Macron est de droite, il a choisi, sans surprise un 1er ministre de droite, combattons frontalement leur politique qui va être mensongère, agressive, et dangereuse pour tous les salariés Battez la droite les 11 et 18 juin, battez LR, EM, FN Votez pour la gauche unie rose rouge verte independante et anti Macron Pas une [...] Lire la suite Gérard Filoche
  • Les chirurgiens lui retirent de l’estomac deux stylos avalés 36 ans plus tôt, par Mathias, 15 mai 2017

    lundi 15 mai 2017 :: Insolite Info :: RSS
    SUZHOU – Des médecins chinois ont extrait de l’estomac d’un patient deux stylos à bille, ingérés il y a de cela 36 ans. L’homme a expliqué les avoir avalés à 14 ans lors d’une soirée alcoolisée. Il pensait les avoir digérés… L’opération qui s’est déroulée le 24 avril dernier dans un hôpital de Suzhou près (...) Lire la suite Mathias
  • Une bière: La Źywiec., par noreply@blogger.com (ben), 15 mai 2017

    lundi 15 mai 2017 :: P’tit Brass’Ain :: RSS
    Située dans la région montagneuse des Beskides au sud de la Pologne prés de la frontière avec la Slovaquie, la petite ville de Źywiec a donné son nom à une brasserie installée en son sein depuis 1856. 
    Réputée pour son eau pure, la région permet à la brasserie de confectionner des lagers de qualité.
    Établie depuis l'époque austro-hongroise dans cette partie de la Silésie, la brasserie Źywiec fut tour à tour sous le contrôle des Habsbourg, puis nationalisée après la seconde guerre mondiale et enfin cédée au groupe Heineken dans les années 1990.
    Aujourd'hui, la brasserie produit prés d'une dizaine de bières distribuées à travers le monde.

    Sa bière la plus vendue sobrement appelée Źywiec (connue aussi sous les noms de « Le Couple Dansant » ou « Pleine Lumière ») est une lager de basse fermentation titrant 5,6°.
    Couronnée d'une belle mousse blanche et stable, cette polonaise s'habille d'une robe miel doré transparente et lumineuse. Elle exhale une odeur fraîche de céréales et dévoile en bouche un corps malté et ample où l'alcool est assez présent. Elle est également dotée d'une amertume honnête et longue.

    Les bouteilles s'ornent du dessin d'un couple de danseurs en habits traditionnels de la région de Cracovie. Ceux ci dansent la Krakowiak une danse typique qui imite les gestes du cheval, animal vénéré dans cette région polonaise.


    Lire la suite noreply@blogger.com (ben)
  • dernier acte scélérat du gouvernement sortant : CODE DE DÉONTOLOGIE DE L’INSPECTION DU TRAVAIL : UN MOYEN DE DÉFENSE ET D’ATTAQUE POUR L’EMPLOYEUR, par Gérard Filoche, 15 mai 2017

    lundi 15 mai 2017 :: Filoche Blog :: RSS
    Comment Hollande, Gattaz, Cazeneuve, Sapin, Macron, Denys Robillard et  El Khomri,ont muselé l’inspection du travail :   26 AVRIL 2017 emprunte au talentueux signataire Un décret du 12 avril 2017 (D. nº 2017-541 du 12 avril 2017, JO 14 avril) pris en application de la loi Travail du 8 août 2016 prévoit les dispositions du nouveau [...] Lire la suite Gérard Filoche
  • Mai 2017 en perspective, 15 mai 2017

    lundi 15 mai 2017 :: Le Monde diplomatique :: RSS
    Les Français, qui viennent d'élire leur président, ont-ils été victimes de l'« illusion groupale » dont parlait autrefois Max Dorra à propos de la télévision ? Derrière l'image « éthique » d'Ikea, il y a des exploités en Inde, mais également des camps de réfugiés. Donald Trump qui s'épanouit en chef de (...) Lire la suite
  • Stimuler l’intérêt des jeunes pour les sciences grâce à l’apprentissage par projet, par Marc-Antoine Boudreault, 15 mai 2017

    lundi 15 mai 2017 :: RIRE :: RSS
    Pour plusieurs étudiants, la perspective d’un emploi dans le vaste domaine des sciences est vite écartée lors de leur cheminement scolaire, symptôme d’un manque d’intérêt pour les sciences et technologies. Et si un enseignement par projet pouvait raviver la flamme des élèves pour les sciences en suscitant des émotions positives et de l’intérêt pour la matière ?
    interet-sciences
    Flickr / Eva Galesloot
    La tendance actuelle inquiète certains chercheurs. La perte d’intérêt des élèves du primaire et du secondaire envers les sciences et technologies est palpable et s’accompagne de conséquences bien réelles sur les perspectives d’emploi à caractère scientifique.
    Petr Sladèk et son groupe de chercheurs de l’Université de Masaryk se sont penchés sur ce phénomène pour tenter de comprendre, d’élaborer et de valider une méthode d’enseignement efficace pour contrecarrer la perte d’intérêt des élèves envers les sciences. Les trois objectifs de recherche visés dans l’article de Sladèk étaient :
    • Améliorer la cohésion entre l’enseignement des sciences naturelles et la réalité des élèves;
    • Remettre l’élève en action dans son apprentissage;
    • Mettre les élèves en contact avec des applications concrètes des concepts scientifiques étudiés et avec les perspectives d’emplois associés.

    Projet pilote d’apprentissage par projet


    Le projet pilote mis à l’essai dans le cadre de la recherche visait à faire vivre aux élèves différentes activités d’expérimentation autour d’un même thème : le textile. Dans le cadre de ce projet, le sentiment d’appartenance des élèves envers le projet était stimulé en créant un acronyme, un logo et même une mascotte associés à leur projet. Ensuite, les élèves participaient à plusieurs expérimentations autour du thème du textile (laboratoire, tests, échantillonnages, etc.). De plus, l’utilisation de matériel de e-learning et de vidéos était mise de l’avant pour influencer positivement l’intérêt du jeune et   l’amener à être en contact avec des applications concrètes des sujets expérimentés.

    L’exposition à une expérience scientifique positive […] influence leur motivation à répéter de telles expériences.

    Résultats du projet pilote


    Les résultats de leur étude présentent des conclusions semblables aux autres études effectuées sur l’apprentissage par projet.
    L’apprentissage par projet comme source d’expression.
    En effet, les étudiants sondés ont trouvé les expérimentations intéressantes, le matériel de e-learning captivant et intuitif et ils ont apprécié les vidéos. Ainsi, les résultats de cette recherche montrent que l’apprentissage par projet peut stimuler l’intérêt des élèves envers la science, en les plaçant en contact direct avec la matière, avec des applications concrètes du sujet d’étude et avec des perspectives d’emplois dans le domaine des sciences naturelles.
    Les détails de l’étude et du projet pilote sont disponibles ici.

    Vous désirez en apprendre plus au sujet de l’intérêt des jeunes pour les sciences ?


    Intéresser les jeunes aux sciences : trucs et conseils
    Intervenir pour favoriser l’intérêt des filles pour les sciences
    La démarche scientifique vaut mieux que l’expérimentation ponctuelle

     

    [Consultez l’article]

    Références :


    Sládek, P. Miléř, T. Benárová, R. 2011. How to increase students interest in science and technology. ScienceDirect. Procedia Social and Behavioral Sciences. 12. 168-174p.
    Creative Commons Creative Commons Attribution 2.0 Generic License Eva Galesloot Lire la suite Marc-Antoine Boudreault
  • 1er mai chez Accenture : promis, juré, aucune heure travaillée, par Robin Carcan, 15 mai 2017

    lundi 15 mai 2017 :: Miroir Social RSS :: RSS
    Lire la suite Robin Carcan
  • Prix de transfert surévalué chez Goodyear Dunlop, partage inéquitable des bénéfices, par Rodolphe Helderlé, 15 mai 2017

    lundi 15 mai 2017 :: Miroir Social RSS :: RSS
    Lire la suite Rodolphe Helderlé
  • WannaCry – Et bien pleurez maintenant, par Korben, 15 mai 2017

    lundi 15 mai 2017 :: Korben :: RSS
    Comment ça, je n'ai pas parlé de WannaCry sur ce blog alors que même sur TF1 et BFM ils en ont causé ? Et bien désolé, mais j'étais de mariage et j'ai passé mon week-end sur la route et à faire la fiesta ;-)
    Mais je sais que certains d'entre vous ont passé un mauvais week-end et que d'autres s'apprêtent à passer une sale semaine donc je vais prendre le temps de vous faire un retour construit et intelligent sur cette cyberattaque "mondiale".
    Qu'est ce que c'est que ce truc ?
    WannaCrypt, WannaCry, WanaCrypt0r, WCrypt ou WCRY de ses petits noms est simplement un ransomware de plus. C'est-à-dire un malware qui s'installe à l'insu de votre plein gré sur votre ordinateur, qui chiffre vos fichiers et qui vous réclame ensuite une rançon allant de 300$ à 600$ pour les déchiffrer. Rien de très original là-dedans ni de très nouveau, car WannaCry est dans la nature depuis février. Sa petite particularité quand même c'est que pour se répandre, il utilise une faille trouvée par la NSA sur toutes les versions de Windows antérieures à Windows 10. Cette faille a bien sûr été corrigée grâce à un patch fourni par Microsoft le 14 mars dernier.
    WannaCry une fois en place grâce à la faille ETERNALBLUE (©NSA), chiffre tout ce qu'il peut, déploie aussi un cheval de Troie nommé DOUBLEPULSAR (©NSA) et s'en va corrompre les copies automatiques de récupération de Windows pour rendre toute récupération de fichiers impossible.
    Voici une démo de l'infection :

    Qui ça touche ?
    Et bien ça touche tous les ordinateurs Windows qui n'ont pas la mise à jour du 14 mars. Ça touche aussi les ordinateurs XP, car l'OS n'est plus maintenu par Microsoft depuis longtemps. Contrairement à ce que j'ai pu lire, même si techniquement WCry peut fonctionner sous Linux ou Mac grâce à Wine, il n'est pas conçu pour infecter ces OS. Vous ne risquez donc rien avec cette version contrairement à ce que veulent vous faire croire les adeptes du FUD.
    Dans les médias vous avez pu voir que ça touche pas mal d'entreprises (Renault en France qui est totalement paralysée encore ce matin) et de services publics comme des hôpitaux, des gares, des écoles, des bibliothèques, et même des distributeurs de billets. Si la liste des victimes vous intéresse, elle est consultable ici.

    Mais ce dont les médias ne parlent pas, c'est que ça touche aussi beaucoup de particuliers.
    Comment s'en protéger ?
    Notez que Microsoft a publié pour la première fois depuis 2014, un patch pour XP qui fixe la vulnérabilité uniquement sur les versions embedded.
    Que faire si on a été infecté ?
    Et bien comme je le disais dans mes précédents articles au sujet des ransomwares, la meilleure défense contre un ransomware, c'est de faire des sauvegardes. Donc si vous avez des backups, utilisez-les. Maintenant si vous n'avez rien et que vos fichiers sont chiffrés et bien désolé de vous l'apprendre, mais c'est foutu. Enfin, avant de reformater, conservez bien une copie de votre disque infecté, car il est possible que dans quelques mois, un éditeur d'antivirus ou un chercheur publie un déchiffreur de WannaCrypt et vous pourrez alors récupérer vos précieux documents. En attendant, il va falloir être fort et s'accrocher pour surmonter ce petit passage à vide. Après la pluie, vient toujours le beau temps !

    Niveau chiffrement, chaque infection génère une nouvelle paire de clés RSA 2048. La clé publique est exportée dans le fichier 00000000.pky et la clé privée est chiffrée avec la clé publique et exportée dans le fichier 00000000.eky. Ensuite chaque fichier est chiffré en AES-128-ECB avec une clé AES unique par fichier généré via la fonction CryptGenRandom. Puis la clé AES est chiffrée en utilisant la paire de clés RSA globale de WannaCry.
    Les fichiers visés par ce malware sont :
    .doc, .docx, .xls, .xlsx, .ppt, .pptx, .pst, .ost, .msg, .eml, .vsd, .vsdx, .txt, .csv, .rtf, .123, .wks, .wk1, .pdf, .dwg, .onetoc2, .snt, .jpeg, .jpg, .docb, .docm, .dot, .dotm, .dotx, .xlsm, .xlsb, .xlw, .xlt, .xlm, .xlc, .xltx, .xltm, .pptm, .pot, .pps, .ppsm, .ppsx, .ppam, .potx, .potm, .edb, .hwp, .602, .sxi, .sti, .sldx, .sldm, .sldm, .vdi, .vmdk, .vmx, .gpg, .aes, .ARC, .PAQ, .bz2, .tbk, .bak, .tar, .tgz, .gz, .7z, .rar, .zip, .backup, .iso, .vcd, .bmp, .png, .gif, .raw, .cgm, .tif, .tiff, .nef, .psd, .ai, .svg, .djvu, .m4u, .m3u, .mid, .wma, .flv, .3g2, .mkv, .3gp, .mp4, .mov, .avi, .asf, .mpeg, .vob, .mpg, .wmv, .fla, .swf, .wav, .mp3, .sh, .class, .jar, .java, .rb, .asp, .php, .jsp, .brd, .sch, .dch, .dip, .pl, .vb, .vbs, .ps1, .bat, .cmd, .js, .asm, .h, .pas, .cpp, .c, .cs, .suo, .sln, .ldf, .mdf, .ibd, .myi, .myd, .frm, .odb, .dbf, .db, .mdb, .accdb, .sql, .sqlitedb, .sqlite3, .asc, .lay6, .lay, .mml, .sxm, .otg, .odg, .uop, .std, .sxd, .otp, .odp, .wb2, .slk, .dif, .stc, .sxc, .ots, .ods, .3dm, .max, .3ds, .uot, .stw, .sxw, .ott, .odt, .pem, .p12, .csr, .crt, .key, .pfx, .der
    On en est où de l'attaque ?

    Et bien WCry qui a muté ces dernières semaines s'est vu adjoindre un kill switch, c'est à dire une fonction qui permet de le désactiver. Comment cela fonctionne ? Et bien si le nom de domaine www.iuqerfsodp9ifjaposdfjhgosurijfaewrwergwea.com existe, le virus se désactive. Un chercheur en sécurité a trouvé une mention de ce domaine dans le malware et l'a enregistré, provoquant sans le savoir, l'arrêt d'une partie de la propagation de WannaCry. D'autres kill switch portant des noms de domaine différents ont aussi été remarqués lors des analyses de WCry.
    Mais est-on sauvé pour autant ? Et bien non, car les machines déjà infectées vont le rester et d'autre cybercriminels qu'on appelle des copycat ont remis en circulation une version WannaCry 2.0 qui n'a plus de kill switch. Toutefois, celle-ci semble modifiée avec les pieds, donc a du mal à se propager.
    Qui en est responsable ?
    La question de la responsabilité a été soulevé par les journalistes et j'ai trouvé cela intéressant. Tout d'abord, les premiers responsables sont les criminels qui ont conçu et diffusé ce malware. Mais d'autres acteurs ont aussi leur part de responsabilité.
    Tout d'abord la NSA qui a découvert cette faille et se l'est bien gardé au chaud pendant des années sans en informer Microsoft. C'est totalement contre productif et irresponsable et on a là un bon exemple de ce que ça peut donner. Car suite à la divulgation des outils de la NSA par les ShadowBrokers, cette vulnérabilité (et d'autres plus tard) a été patchée par Microsoft mais aussi utilisé par les cybercriminels de tous poils.
    Les autres responsables qui sont aussi les victimes, sont les entreprises et bien sûr les particuliers infectés. Ne pas faire de mise à jour parce qu'on a la flemme c'est totalement irresponsable. Je sais que parfois ce n'est pas simple de faire évoluer ses machines et ses logiciels, surtout dans des environnements de production mais il vaut mieux investir un peu maintenant en sécurité que de devoir dépenser 10 fois plus lorsqu'on est pris à la gorge, que les dégats sont déjà faits et que niveau communication, il va falloir ramer sévère.
    Beaucoup d'entreprises commencent à le comprendre et investissent de plus en plus dans leur arsenal de sécurité défensive avec des audits, des outils et du bug bounty.
    Maintenant ce matin, j'écoutais des journalistes qui pensaient que cela était aussi la responsabilité de l'Etat et que l'Etat devait nous protéger, entreprises comme particuliers, de ces attaques informatiques. Il est vrai que l'ANSSI est chargée de protéger nos institutions de ce genre d'attaques et ils le font plutôt brillamment. Mais désolé les journalistes, ce n'est pas à l'Etat de protéger tous les ordinateurs présents sur le territoire national. Il y a bien sûr un travail de sensibilitation qui est fait mais si les particuliers et les entreprises ne font pas leur part, ça n'ira nulle part.
    La sécurité c'est l'affaire de tous et chacun doit prendre ses responsabilités pour faire face aux attaques. L'Etat, même avec sa super future cyberarmée, ne pourra pas nous sauver de notre flemmardise et je-m-en-foutisme en matière de sécurité informatique. C'est à nous tous de nous bouger.
    Cet article merveilleux et sans aucun égal intitulé : WannaCry – Et bien pleurez maintenant ; a été publié sur Korben, le seul site qui t'aime plus fort que tes parents.
    Lire la suite Korben
  • Editer les titres d’emails reçus dans Thunderbird, par Korben, 15 mai 2017

    lundi 15 mai 2017 :: Korben :: RSS
    Si vous faites partie des gens qui utilisent encore Thunderbird pour lire leurs emails, tout d'abord BRAVO ! Soutenir le logiciel libre c'est important et Thunderbird est un très bon client mail.
    Voici donc pour vous récompenser de votre dévouement une extension pour Thunderbird qui permet d'éditer le titre des emails que vous recevez.
     
    EditEmailSubject peut-être utile si vous voulez retrouver certaines choses plus rapidement ou si vos contacts sont des adeptes du "(pas de sujet)" ;-)

    A télécharger ici.
    Cet article merveilleux et sans aucun égal intitulé : Editer les titres d’emails reçus dans Thunderbird ; a été publié sur Korben, le seul site qui t'aime plus fort que tes parents.
    Lire la suite Korben
  • Bio : les agriculteurs du Gers voient leurs subventions diminuer fortement, par La petite Gascogne, 15 mai 2017

    lundi 15 mai 2017 :: Le Petit Journal de Nogaro :: RSS
    Panneau agriculture biologique

    Les membres du collectif, dispersés dans toute l’Occitanie, ont donc intenté des dizaines de procédures devant les tribunaux administratifs de Montpellier, Toulouse et Pau, dénonçant en particulier la rétroactivité du plafonnement, explique l’avocat toulousain chargé des dossiers, André Thalamas. « C’est comme si on vous disait qu’on allait réduire votre salaire de l’année dernière. C’est un principe général du droit : on ne peut pas changer les règles du jeu après coup », argue Me Thalamas. « C’est difficile à faire comprendre mais, pour autant, c’est comme ça », répond Vincent Labarthe, vice-président en charge de l’agriculture à la Région. Le responsable met en avant un engouement inattendu : « Nous avions prévu 65 millions d’euros jusqu’en 2020 mais le bio se développe à un taux de 27 % chez nous, contre 7 % en France. »

    Source : Bio : les agriculteurs du Gers voient leurs subventions diminuer fortement Lire la suite La petite Gascogne
Site en travaux

Site en travaux

Attention : un problème technique (serveur SQL) empêche l'accès à cette partie du site. Merci de votre compréhension.