Site en travaux

Site en travaux

Attention : un problème technique (serveur SQL) empêche l'accès à cette partie du site. Merci de votre compréhension.
«  avril 2017  »
lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
retour à la date courante

Aujourd'hui 25 nouvelles :


  • Paris : Inauguration des Fleurs Arctiques, par Contra Info, 14 avril 2017

    vendredi 14 avril 2017 :: Contra Info :: RSS

    Une bibliothèque pour la révolution, Paris XIXe
    Samedi 22 avril à 18h aux Fleurs Arctiques
    45 Rue du Pré Saint-Gervais, 75019 Paris
    Nous sommes heureux d’annoncer l’éclosion d’un nouveau projet cherchant à frayer son chemin en dehors des fausses oppositions identitaires et idéologiques, afin d’ouvrir la possibilité de retrouver des perspectives offensives pour le projet révolutionnaire, contre l’État, contre le Capital. Si dans la période de confusion actuelle rien n’est joué et personne ne peut sérieusement penser avoir de solution toute faite, il va donc falloir nous armer pour un temps de patience, de détermination et d’une ouverture féconde qui ne transigerait pas pour autant avec ses exigences révolutionnaires, à la fois loin de la politique et de la dépolitisation en cours. Le texte qui suit en détermine les premiers contours. Bienvenue à tous ceux et toutes celles qui voudraient poursuivre à partir de là, d’une manière ou d’une autre, les discussions entamées, reprises et rouvertes par ce biais.
    Il y aura trois moments d’ouverture publique par semaine qui débuteront dès la date d’inauguration, auxquels s’additionneront des débats, discussions, cycles de projections, présentations, ateliers, groupes de lectures et des moments plus spécifiquement centrés sur le contenu de la bibliothèque (la théorie, les livres, etc.) qui seront annoncés dans les prochaines semaines.
    L’inauguration des Fleurs Arctiques aura lieu le 22 avril à partir de 18h, on pourra y ramener à manger, à boire, des livres, des publications, des archives, du soutien financier, de l’amour pour la liberté et de la haine pour l’ordre. Ci dessous le texte de présentation du projet, ce sera une première occasion de penser la suite et de s’en parler.
    —————————–
    Les Fleurs Arctiques ne sont pas une organisation ou un groupe politique, mais un rassemblement hétérogène et protéiforme qui tient à son hétérogénéité, partageant un constat, des critères et des perspectives communes autour de la nécessité d’offrir des espaces à notre temps plutôt que le contraire, des espaces pour la lutte révolutionnaire.
    Ce projet naît du constat commun que nous vivons une époque dans laquelle la pauvreté qui n’est pas seulement matérielle, ne peut aller qu’en s’accroissant. Que l’époque que nous vivons pose toujours les mêmes enjeux — l’abolition de l’État, du travail et de la marchandise — et cela dans un cadre qui n’a guère changé depuis les années 70, si ce n’est l’accélération vertigineuse de l’atomisation et de la pénétration des rapports marchands dans tous les interstices de ce qui nous reste de vie.
    Une époque qui désintègre minutieusement ce qui voudrait ou semblerait vouloir s’y opposer, entre autres en l’intégrant. Un monde qui s’offre comme alternative à lui-même, avec l’essor des sciences sociales et des logiques informatives (ou « contre-informatives ») en lieu et place de la critique révolutionnaire qui, lors des dernières décennies, avait su balayer les vieux réflexes et modes de pensée gauchistes et staliniens (faut-il vraiment ici faire remarquer à ceux qui veulent les remettre en selle que leurs perspectives ne sont pas les nôtres?) et démonter les illusions gestionnaires des alternatifs et autres citoyennistes. Alors que c’est dans la praxis qu’a pu se déployer une intelligence pratique née des expériences de lutte, on voit dorénavant l’université faire de plus en plus office de laboratoire de réflexion et d’intervention pour la subversion. Il est pourtant évident que la critique y est déjà institutionnalisée et désactivée dans des formes politiques intégrées et stérilisantes qui se diffusent désormais au sein des milieux « militants ».
    Une époque où les potentialités révolutionnaires réelles paraissent inactuelles, une époque ou « accentuer les conflictualités » n’équivaut plus toujours à se battre contre le monde tel qu’il est, mais parfois avec, ou même pour.
    Une époque marquée également par l’essor de ce que la réaction a mis au point de plus efficace pour prévenir tout débordement subversif : les replis communautaires, religieux et identitaires, l’exploration de ses « racines », qui tendent à s’articuler avec les autres formes de répression (forces de l’ordre, justice régulière et coercition étatique). Mais les racines, c’est bon pour les glands. Ces différentes formes de recroquevillement sur des identités figées et des récits mythiques sont probablement la perspective du Pouvoir la plus efficace pour faire accepter les mesures d’austérité, l’existant et son mythe progressiste ne pouvant plus décemment penser faire rêver à un futur radieux.
    Il s’agit alors de réaffirmer que cette époque ne viendra pas à bout des perspectives révolutionnnaires, et les subterfuges qui s’y développent pour pacifier les conflits comme l’auto-gestion, l’alternativisme et la contre-culture, la spectacularisation de la conflictualité, la spécialisation des tâches, les déclinaisons militantes de la postmodernité et du libéralisme et la pasteurisation des rapports humains qui devraient, paraît-il, être safe, l’enfermement dans un psittacisme qui ressasse des gimmicks politiques identitaires (que la posture soit communiste ou anarchiste, la misère est la même) n’opèrent plus que pour se rassurer et ne pas trop se confronter à la réalité du… des ! astres.
    Il s’agit donc aussi de sortir de l’impasse activiste et/ou idéologique que l’on finit par embrasser, habiter, optimiser dans un confort relatif comme une cellule de prison tant en sortir équivaudrait à plonger dans l’inconnu. Les identités, les postures et les logos ne disent plus rien réellement des intentions et des méthodes de celles et ceux qui les arborent, et donc l’auto-organisation, bien qu’insuffisante à garantir des perspectives réellement offensives, est la seule forme d’organisation souhaitable.
    Nous tirons des expériences de ces derniers siècles et de ces dernières décennies que les structures permanentes ont toujours comme but et comme raison d’être leur propre perpétuation, que la volonté d’homogénéité politique ou même « affinitaire » qu’elle soit formelle ou informelle, est une forme sectaire et nécessairement groupusculaire (sinon totalitaire).
    Ce ne sont donc pas d’« amis », de bandes dépolitisées ou d’Organisations politiques dont nous avons besoin aujourd’hui. Alors pour ne pas sombrer avec les temps qui meurent, il nous faut élaborer de nouvelles propositions pour des perspectives dont le caractère révolutionnaire reste inchangé, tout en acceptant la nécessité d’inventer, d’expérimenter des propositions qui permettent de penser, analyser, agir, se rencontrer, intervenir, se défendre et attaquer.
    Il nous faut d’abord acter que l’État et le capitalisme ne s’effondreront pas d’eux-mêmes, que nous ne pouvons pas nous appuyer sur les catégories et les fonctionnements qui sont les leurs — la justice qui nous fait innocents, victimes ou coupables, l’essentialisme qui nous fixe dans des carcans identitaires, les nations et les frontières qui nous séparent en « nationaux », en « étrangers » et en « immigrés » avec ou sans papiers, la morale qui nous fige dans des idées de bien et de mal supplantant toute autonomie collective ou individuelle, le respect de la loi et le travail comme seule alternative à la prison ou à l’exclusion sociale—, et qu’aucun miracle ou radieux grand soir ne concrétisera les espoirs déchus des particules atomisées de la terre dont le cœur bat encore.
    Ceci étant dit, si nous ne partons pas de rien, tout reste à repenser et à faire.
    Alors, il nous faut recréer les outils qui peuvent aujourd’hui nous permettre la composition d’un mouvement révolutionnaire conséquent, ambitieux, et débarrassé de tout reste d’idéologie démocratique, travailliste, citoyenne, identitaire et gestionnaire pour enfin retrouver des perspectives offensives face au Léviathan qui ne cesse de nous engloutir.
    Les fleurs sont bien peu de choses
    si on ne les regarde pas avec poésie, désir et créativité.
    La révolution souffre des mêmes limites,
    mais la beauté des fleurs arctiques ne souffre pas de leur rareté.
    https://lesfleursarctiques.noblogs.org/
    lesfleursarctiques@riseup.net
    Pour être tenu au courant des activités, vous pouvez vous inscrire à la mailing-list en nous envoyant un mail avec l’en-tête « Inscription ». Lire la suite Contra Info
  • [France] Éditions Anar’chronique : Nouvelles brochures, par Contra Info, 14 avril 2017

    vendredi 14 avril 2017 :: Contra Info :: RSS

    Cliquer sur l’image pour télécharger le PDF

    Cliquer sur l’image pour télécharger le PDF

    Cliquer sur l’image pour télécharger le PDF

    Cliquer sur l’image pour télécharger le PDF

    Ces brochures et d’autres sur le site des éditions Anar’chronique. Lire la suite Contra Info
  • Désintox : quand Patrick Cohen (et Wikipedia) voient des Russes et des Iraniens là où il n'y en a pas, par Pierrick Tillet, 14 avril 2017

    vendredi 14 avril 2017 :: Chroniques du Yéti :: RSS
    Patrick_Cohen.jpg
     

    Plus la candidature de Jean-Luc Mélenchon monte en puissance, plus la sphère médiatique tire à boulets rouges sur son projet. Quitte à prendre quelques libertés avec la vérité. Ainsi, Patrick Cohen (France Inter, C dans l’air) à propos d’un sombre projet d’alliance de la France insoumise avec l’ALBA (Alliance bolivarienne pour les Amériques) , une organisation latino américaine sous influence (dixit Patrick Cohen) de la Russie et de l’Iran…
    Lire la suite... Lire la suite Pierrick Tillet
  • Que pensez-vous de la décision du CSA d’interdire le drapeau Français pour ces présidentielles ?, par Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer, 14 avril 2017

    vendredi 14 avril 2017 :: La Gauche m’a tuer :: RSS
    Que pensez-vous de la décision du CSA d’interdire le drapeau Français pour ces présidentielles ?

    <script src=' src='<div class="feedflare">
    <a href="http://feeds.feedburner.com/~ff/LaGaucheMaTuer?a=ohv6dD4Ixpg:8P3dIOVyWQI:yIl2AUoC8zA"><img src="http://feeds.feedburner.com/~ff/LaGaucheMaTuer?d=yIl2AUoC8zA" border="0"></img></a> <a href="http://feeds.feedburner.com/~ff/LaGaucheMaTuer?a=ohv6dD4Ixpg:8P3dIOVyWQI:qj6IDK7rITs"><img src="http://feeds.feedburner.com/~ff/LaGaucheMaTuer?d=qj6IDK7rITs" border="0"></img></a>
    </div>
    Lire la suite Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
  • Il meurt en descendant en rappel avec un câble Ethernet depuis le 9ème étage de son immeuble, par Mathias, 14 avril 2017

    vendredi 14 avril 2017 :: Insolite Info :: RSS
    ROUEN – Un homme de 47 ans est décédé en chutant alors qu’il descendait en rappel de son bâtiment à l’aide d’un câble Ethernet. Il cherchait à sortir de son appartement pour continuer à boire de l’alcool… Voici (hélas) un sérieux candidat au titre de Darwin Award 2017. Cherchant à sortir de son appartement où (...) Lire la suite Mathias
  • Partout dans le mondes la classe moyenne s’est enrichie sauf dans la France de Hollande, par h16, Blogueur h16free.com, 14 avril 2017

    vendredi 14 avril 2017 :: La Gauche m’a tuer :: RSS
    Partout dans le mondes la classe moyenne s’est enrichie sauf dans la France de Hollande

    Nous voilà mi-avril et c’est déjà le week-end pascal. Bien sûr, on pourrait revenir sur l’actuelle campagne présidentielle, période d’autant plus trouble qu’on ne voit vraiment pas l’horizon politique français s’éclaircir. Mais l’occasion est belle de s’attarder plutôt sur une nouvelle nettement meilleure que ces perspectives électorales peu reluisantes : malgré tout, les gens s’enrichissent.
    Certes oui, on ne parle pas d’une vague de gagnants au Loto, et encore moins d’une véritable ruée vers un or mythologique où des hordes de pauvres seraient transformées en riches nababs : plus modestement, il s’agit surtout de constater que, contrairement à l’image trop souvent véhiculée, la classe moyenne continue d’accéder tous les jours à un peu plus de richesses, de facilités, de techniques et d’augmenter son niveau de vie.
    C’est en effet ce qui ressort de plusieurs études réalisées au niveau mondial et qui montrent toutes une belle amélioration du niveau de vie de la classe moyenne dans la plupart des pays du monde, dans une belle cohérence d’ailleurs corroborée par les observations simples qu’on peut mener tous les jours en faisant un peu de tourisme.

     
    <script src=' src='
    <p>Ainsi, une étude des parités de pouvoir d’achat menée sur le terrain par la Banque Mondiale en 2011 livre des résultats sans ambiguïté : les classes moyennes d’Afrique et d’Asie sont bien plus riches que prévues lors de la précédente enquête, en 2005. Ainsi, une amélioration notoire des modes et des données de calcul du PIB a permis de mieux mesurer les progrès réalisés par un nombre croissant de pays dans le monde. Ces nouvelles études ont ainsi montré, notamment concernant les prix et la croissance, que la classe moyenne mondiale, jusqu’alors estimée à 3.2 milliards d’individus en 2016, pourrait être considérablement plus étendue d’au moins 500 millions de personnes supplémentaires. Tout semble montrer que les ménages asiatiques sont nettement plus riches relativement parlant que ce qui avait été précédemment calculé.</p>
    <p>Au niveau mondial, on observe en fait la plus rapide expansion de cette classe moyenne jamais observée dans l’histoire de l’Humanité qui a pourtant connu pas mal de phases d’expansion : il est estimé que 160 millions de personnes rejoignent ainsi cette classe moyenne tous les ans, pour au moins les 5 prochaines années à venir.</p>
    <p></p>
    <p>&nbsp;</p>
    <p>De façon encore plus étonnante, dans quelques années selon ces projections établies récemment, c’est une majorité de l’Humanité qui sera dans la classe moyenne ou riche… Ce qui sera la première fois dans toute son Histoire.</p>
    <p>Or, cette excellente nouvelle, si elle parvient parfois aux oreilles de quelques journalistes, sur quelques plateaux télés désertés à des heures de toute petite écoute, n’est bien malheureusement pas parvenue aux oreilles françaises, pour deux raisons.</p>
    <p>D’une part, parce que cette information est fort contre-intuitive pour les dernières générations de Français qui ont ce sentiment, persistant, que leur niveau de vie baisse et qu’ils sont moins bien lotis que les générations précédentes.</p>
    <p>Pourtant, une récente étude fort peu détaillée dans la presse (là encore, période électorale oblige) vient battre en brèche cette idée : selon deux chercheurs universitaires, Hyppolyte d’Albis et Ikpidi Badji, depuis le début du siècle précédent, chaque génération a ainsi bénéficié d’un niveau de vie supérieur à la génération précédente. L’INSEE a d’ailleurs publié leurs recherches qui montrent qu’entre 1901 et 1979,</p>
    <blockquote><p><em>» aucune n’a été désavantagée par rapport à ses aînées : les générations nées plus tard ont un niveau de vie au moins aussi élevé que celui de celles nées avant elles «</em></p></blockquote>
    <p>Reconnaissons sans mal, cependant, que les chercheurs n’ont pas encore mené les recherches sur les générations à partir des années 70, et on se doute déjà que la tendance, nette pour les années précédentes, risque fort de s’inverser, notamment avec un creusement des inégalités au sein même des générations, expliquant ce sentiment répandu que les générations plus âgées ont profité d’un niveau de vie plus élevés que les plus jeunes.</p>
    <p>Il semblerait bien que la France (et avec elle, certains autres pays développés) ait observé un net ralentissement dans l’enrichissement de sa classe-moyenne ces dernières années, et qu’en conséquence, tout message qui nous parviendrait du reste du monde, montrant exactement le contraire, soit devenu inaudible. Difficile en effet pour nos politiciens de vendre du bonheur et un avenir qui chante quand les 40 dernières années ont surtout démontré qu’ils n’en avaient pas le moindre échantillon sur eux.</p>
    <p>D’autre part, cette information est méconnue parce qu’une telle nouvelle vient heurter les sensibilités politiques de beaucoup, et c’est bien plus gênant : toutes ces populations qui sortent de la pauvreté, cela doit, forcément, se faire au détriment de quelque chose. Et si ce n’est d’autres populations, c’est forcément au détriment de sentiments nobles comme le partage, la solidarité et les petits bisous ou, encore plus sûrement, au détriment de la nature.</p>
    <p>Or, ce n’est pas ce qu’on observe : la sortie de pauvreté de ces populations n’est absolument pas accompagnée par un désastre écologique (au point qu’il faille en inventer, au niveau mondial, pour continuer à agiter des grigris alarmistes) ni par un effondrement des sociétés concernées dans un individualisme débridé. Au contraire, même : à la plus grande stupéfaction de toutes les petits collectivistes, chaque expérience communiste menée ces 100 dernières années a été un fiasco sanglant, et chaque libéralisation, chaque développement du marché libre et du capitalisme aura enclenché une incroyable explosion de la richesse et de la croissance de ces classes moyennes.</p>
    <p>Or, en France, c’est bien un affront qu’une telle nouvelle.</p>
    <p>C’est un affront que ces milliards de personnes soient sorties de la misère et du dénuement par l’application de recettes libérales et capitalistes, et non par les belles idées humanistes du communiste sifflotant. C’est un affront qu’on puisse seulement l’évoquer, tout comme il est un affront que ce libéralisme et ce capitalisme soit même évoqué dans une campagne présidentielle. Bilan : non seulement, on n’en parle pas, mais on évite même le sujet.</p>
    <p>Il n’en est alors que plus tragique (ou comique, selon le point de vue) que les Français, en s’approchant tous les jours un peu plus des tentations frontistes ou mélenchonistes, montrent vouloir de ces recettes collectivistes qui ont menés à la ruine et la misère tous les pays qui les ont appliquées, tous, systématiquement, sans exception. C’en est toujours plus tragique qu’ils rejettent avec de plus en plus de force ces procédés qui ont créé ces légions de classes moyennes au ventre plein, y compris en France pendant les Trentes Glorieuses.</p><div class="feedflare">
    <a href="http://feeds.feedburner.com/~ff/LaGaucheMaTuer?a=Ellr2wC7xd4:WpIEUdXaQiI:yIl2AUoC8zA"><img src="http://feeds.feedburner.com/~ff/LaGaucheMaTuer?d=yIl2AUoC8zA" border="0"></img></a> <a href="http://feeds.feedburner.com/~ff/LaGaucheMaTuer?a=Ellr2wC7xd4:WpIEUdXaQiI:qj6IDK7rITs"><img src="http://feeds.feedburner.com/~ff/LaGaucheMaTuer?d=qj6IDK7rITs" border="0"></img></a>
    </div>
    Lire la suite h16, Blogueur h16free.com
  • Elections présidentielles : on se fout de la tronche des Français, par Maxime Tandonnet Maître de conférences maximetandonnet.wordpress.com, , 14 avril 2017

    vendredi 14 avril 2017 :: La Gauche m’a tuer :: RSS
    Elections présidentielles : on se fout de la tronche des Français

    Un candidat proclame : « je vous aime ». Un autre se met en scène en super héros dans un jeu vidéo et diffuse son image transfigurée sur les murs des villes. Un autre encore : » les Français me connaissent peu ou mal. J’ai voulu pour cette élection que vous puissiez me connaître telle que je suis vraiment ».
    Cette campagne marque l’apothéose de la personnalisation du pouvoir. Les Français ne sont pas appelés à choisir une politique, lors de l’élection présidentielle, mais une personne à aimer, un ami, un père ou une mère. Au fond, cette tendance marque un retour à des pulsions primitives : la France se choisirait avant tout une idole, un maître, un chef de meute. Elle porte une vague et malsaine connotation totalitaire : le peuple est censé aimer son « petit père », son duce, ou son grand timonier. Cette personnalisation à outrance du pouvoir signe clairement le triomphe de la bêtise, de l’inculture historique, et la mort du politique au sens noble du terme : le gouvernement de la cité. Vendre au « peuple » une image personnelle à sublimer, plutôt qu’un défi à relever n’est-il pas l’apothéose de la manipulation et de la propagande ?
    <script src=' src='
    <p>La campagne s’achève en crêpages de chignons entre des ego narcissiques, au détriment de l’intérêt général et du bien commun. Elle s’accompagne d’une hallucinante poussée de la démagogie, de l’extrémisme et de l’utopie. Elle vend du « rêve », comme des savonnettes. Certains candidats ne tiennent aucun compte du monde réel. Ils désignent des boucs émissaires, le « riche », le « grand capital », la « finance » ou « l’étranger ». Ils annoncent des mesures mirobolantes qu’ils ne pourront jamais mettre en œuvre, pour des raisons financières, juridiques ou géopolitiques ou tout simplement parce qu’ils ne peuvent pas avoir de majorité au Parlement. Mais qu’importe ! « viennent les jours heureux et le goût du bonheur » dans une société « douce et bienveillante ». Nous glissons dans les limbes de l’utopie et du rêve.</p>
    <p>Silence, on manipule ! Ne pas s’y fier : plus ils parlent du « peuple », et plus ils se foutent de lui. La « trumpisation » de la France. Tout est communication, posture, mensonge. Ils vendent aux électeurs de l’amour, du rêve, du pathos, et non la brutale et inévitable confrontation avec la réalité. Que nous annonce cette campagne ? Un nouveau quinquennat de gesticulations, de postures et de logorrhée :  brasser de l’air pour donner l’illusion du mouvement. Le politique a une mission suprême : dire la vérité et proposer des défis à relever. Or, les politiques médiatisés font exactement le contraire : ils manipulent. On se fout du monde.</p><div class="feedflare">
    <a href="http://feeds.feedburner.com/~ff/LaGaucheMaTuer?a=kMEHlijP80w:MpuFPxXoHvo:yIl2AUoC8zA"><img src="http://feeds.feedburner.com/~ff/LaGaucheMaTuer?d=yIl2AUoC8zA" border="0"></img></a> <a href="http://feeds.feedburner.com/~ff/LaGaucheMaTuer?a=kMEHlijP80w:MpuFPxXoHvo:qj6IDK7rITs"><img src="http://feeds.feedburner.com/~ff/LaGaucheMaTuer?d=qj6IDK7rITs" border="0"></img></a>
    </div>
    Lire la suite Maxime Tandonnet Maître de conférences maximetandonnet.wordpress.com,
  • Ceux qui financent et manipulent les sondages votent Macron !, par Minurne blogueur résistant, , 14 avril 2017

    vendredi 14 avril 2017 :: La Gauche m’a tuer :: RSS
    Ceux qui financent et manipulent les sondages votent Macron !

    Janvier 2016. Le Monde titrait : « Sondage : Emmanuel Macron préféré à Manuel Valls ou François Hollande pour 2017 » et en sous titre « Un sondage Odoxa pour « Le Parisien/Aujourd’hui en France » estime que le ministre de l’économie pourrait devancer le premier ministre et même le président ».
    Il est placé d’entrée de jeu à 22%. Macron est lancé.
    Odoxa ?
    Les deux fondateurs d’Odoxa sont des anciens de l’institut de sondage BVA dont Vincent Bolloré et le fonds d’investissement Rothschild sont actionnaires. Le principal actionnaire actuel d’Odoxa est Bernard Arnault, patron de LVMH et propriétaire de Le Parisien-Aujourd’hui en France. Nicolas Bazire, est l’un des administrateurs de LVMH en même temps que l’un de ceux de l’institut de sondage IPSOS. Mais le plus intéressant ici c’est qu’il est gérant associés de la Banque Rothschild… comme Macron avec qui il a travaillé.
    80% des instituts de sondage appartiennent à la sphère d’influence qui soutient Macron. Son conseiller en la matière n’est autre que Denis Delmas, ancien président de TNS Sofres.
    Premier résumé : Odoxa + BVA + IPSOS + TNS Sofres = Fonds d’investissements Rothschild + Bolloré + Arnault de LVMH dont l’une des directrices est Gabrielle Guallar, « Madame » Benoit Hamon (ils sont pacsés).
    Cette collusion entre la gauche dure et les milliardaires n’a rien de surprenant, ces derniers ne sont “ni de gauche, ni de droite”, comme Macron, leur poulain qu’ils dopent à coups de millions d’euros pour qu’il puisse gagner la présidence qu’il mènera selon leurs instructions.
    <script src=' src='
    <p>On comprend mieux pourquoi Macron refuse de donner le nom des donateurs à son mouvement En Marche. Ces milliardaires sont sociaux-libéraux mondialistes, le mot “sociaux” n’étant là que pour rassurer la gauche (pas la majorité, mais beaucoup d’électeurs quand même), comme Hitler avait accolé “socialisme” à national dans national-socialisme.</p>
    <p>La cote moyenne de Macron était de 17% dans les sondages tout au long de l’année 2016. Elle a bondi de 7 points en janvier 2017, à 24% pour arriver à 26% des intentions de vote en mars, le plaçant en tête de tous les sondages. Et comme on sait que les élections se jouent dans les trois mois qui précédent les élections, on comprend mieux ces scores.</p>
    <p>Pour que Macron gagne, il faut qu’il affronte Marine Le Pen, un Macron contre Fillon donne Fillon gagnant. Les sponsors et propriétaires de Macron doivent la maintenir à un haut niveau dans les sondages, tout en préparant les conditions de son échec entre le premier et le second tour.</p>
    <p>Marine Le Pen, challenger indispensable à la réussite du coup d’État est créditée de 25% des intentions de vote. Normal !</p>
    <p>Dans le même temps, Elabe, un “petit” sondeur, donne Fillon à 17% et insiste sur l’affirmation que « en dessous de 20 % un candidat n’a que peu de chance d’arriver au second tour« . Qui est Elabe ?</p>
    <p>Elabe a été créé en avril 2015 par CSA dont il est une filiale.</p>
    <p>CSA, dont Vincent Bolloré est l’unique actionnaire depuis 2008 !</p>
    <p><strong>Elabe et CSA, comme BVA, c’est donc Vincent Bolloré, président de Vivendi et Canal +, soit 8 milliards d’euros.</strong></p>
    <p>CSA s’est fait connaître par Roland Cayrol, pendant longtemps omniprésent, comme Christophe Barbier de L’Express, à C dans l’Air. Roland Cayrol, vieillissant, s’est un peu discrédité avec sa hollandophilie maladive. Aujourd’hui c’est Bernard Sananès, ancien de CSA, qui vient à C dans l’Air commenter l’actualité au nom d’Elabe, donc de CSA et Bolloré soutiens de Macron.</p>
    <p><strong>Second résumé : CSA est filiale à 100 % du groupe du milliardaire Vincent Bolloré.</strong></p>
    <p>Entre 2010 et 2015, CSA, alors sous la direction de Bernard Sananès, perd 14 millions d’euros. Bolloré décide de se séparer de l’activité sondages politiques et crée Elabe avec Sananès à sa tête. Il intègre CSA à Havas pour l’activité économique. Mais il continue à soutenir Elabe, c’est son investissement pour continuer à contrôler la politique française avec Macron à la présidence.</p>
    <p><strong>La mission donnée par Bolloré en mars-avril 2017 : nuire à Fillon.</strong></p>
    <p>Cependant<strong>, nos milliardaires et banquiers savent que l’efficacité des sondages à exprimer “l’opinion publique” est indissociable de l’importance croissante qu’on pris les journalistes et les spécialistes en communication. </strong>Ainsi, s’est mise en place chez eux la croyance selon laquelle “faire de la politique” c’est, notamment grâce à “une bonne communication”, se situer le plus haut possible dans les cotes de popularités données par les sondages.</p>
    <p><strong>Il faut un bon mouvement d’opinion autour de Macron ?</strong></p>
    <p><strong>La presse financée par le gouvernement et les milliardaires de gauche va s’en charger !</strong></p>
    <p>Dès janvier 2016, après le coup de démarreur donné par le sondage commandé par Bernard Arnault à Odoxa et le coup de starter de Le Monde encensant Macron, 90 % de la presse est mise en action pour le soutenir.</p>
    <p><strong>90%, c’est le pourcentage de médias détenus par le gang des milliardaires sociaux-libéraux mondialistes français. Le service public, notamment la télévision, est lui aux mains de l’État socialiste qui a mis Delphine Ernotte, une socialiste fidèle de Hollande, à sa tête avec la même mission :</strong> détruire Fillon pour permettre le duel Le Pen contre Macron qui permettra à Macron, chevalier du Bien socialo-mondialiste et immigrationniste de battre le Mal incarné par Le Pen, patriote nationaliste anti-immigrationniste.</p>
    <p><em>« S’agissant de Macron… Xavier Niel et Pierre Bergé, copropriétaires du groupe le Monde, lui ont plus ou moins publiquement déclaré leur flamme. Rien, dans ce que l’on sait de lui, et du peu que l’on sait de son programme, n’est de nature à effaroucher MM. Dassault, Arnault, Pinault, Lagardère, Bolloré ou Drahi. Ce qui ne signifie pas que les oligarques français soient pendus au téléphone chaque matin pour commanditer des unes, des éditos, ou des sondages favorables. Simplement, par capillarité intellectuelle, ils ont nommé à la tête des rédactions de «leurs» médias des journalistes macrono-compatibles, éventuellement macrono-indifférents, en tout cas jamais macrono-opposés, encore moins macrono-hostiles »</em> (Daniel Schneidermann dans Arrêt sur image).</p>
    <p><strong>Ce qui explique les plus de 50 “Unes” de la presse vantant le produit Macron depuis un an et les multiples sondages truqués qui le valorisent.</strong></p>
    <p>Qui porte le produit Macron ?</p>
    <p>Les “Gracques” : <em>« c’est un petit groupe d’hommes d’affaires, de hauts fonctionnaires et d’intellectuels qui s’active depuis 2007 dans les coulisses du pouvoir pour convertir la gauche française au libéralisme. Pour la plupart, ils occupent des postes hauts placés, souvent dans des banques, des compagnies d’assurances, des fonds d’investissement. Tous ont fait au moins l’ENA ou HEC. Anciens du PS, pour beaucoup d’entre eux, ils ont peuplé les cabinets ministériels des années 1980 et 1990, servant les socialistes “modernes”, Rocard surtout mais aussi Jospin, Fabius, Bérégovoy ou Strauss-Kahn » (</em>Piga, analyste en géostratégie).</p>
    <p>La plupart, mêlant intelligemment politique et affaires, sont très riches. Après l’éclipse Sarkozy dont ils ont profité pour se concentrer sur les affaires, ils ont été revivifiés par Hollande mais, surtout, par Jean-Pierre Jouyet son secrétaire de l’Elysée. Aujourd’hui, ils soutiennent le télévangéliste Macron à qui ils ont fourni clés en mains le volet économique de son programme.</p>
    <p>Exactement comme le club élitiste allemand « La Société de Thulé » avait fourni au jeune télévangéliste Hitler inculte et incompétent son programme socio-économique (cf. La jeunesse d’Adolf, genèse du nazisme, Maurice D. 2002)</p>
    <p>Les télévangélsites européens offrant un nouveau monde. Celui de gauche vous offre  l’Europe mondialisée, celui de droite offrait l’Europe nazie.</p>
    <p>Hollande et Jouyet : ils ont fait de Macron le cheval de Troie qui leur permet de tromper le centre et la gauche de la droite dont les leaders sont devenus soit pas très futés comme Bayrou et Juppé vieillissants, soit intéressés par de bonnes places bien juteuses comme beaucoup des quadras et quinquas dont les plus ambitieux rêvent d’un poste ministériel à négocier avec Macron.</p>
    <p>« Media et journalistes sont les instruments de leurs stratégies politiques et ils ont fait l’objet de manipulations constantes qu’ils ont parfois du mal a déjouer, tant leur connivence est forte et parfois incestueuse avec le pouvoir. C’est un jeu que maitrise parfaitement les deux amis (Hollande-Jouyet). (Piga) »</p>
    <p>Beaucoup d’hommes politiques, surtout parmi les socialistes entre 40 et 50 ans, draguent et, parfois, épousent ou se mettent en couple avec des journalistes (Montebourg, le métis algérien, avec Audrey Pulvar, la métisse antillaise). « Par la force des choses, nous passons beaucoup de temps avec les hommes politiques, explique Vanessa Schneider de Le Monde. En déplacement, nous logeons dans les mêmes hôtels, nous les voyons tard le soir et tôt le matin. Ils sont loin de chez eux et se permettent sans doute plus de choses (sic !). Les universités d’été, qui mélangent des moments de travail  et des temps festifs, peuvent aussi favoriser une forme de promiscuité. On se retrouve souvent le soir autour d’un verre. »</p>
    <p>Et plus si affinités !</p>
    <p>Chez les Français, le dégoût de la classe politique et des médias est à son comble. Cela fait plus de 40 ans que le socialisme est au pouvoir, plus de 40 ans qu’on leur demande de se serrer la ceinture, les socialistes promettant des jours enchanteurs qui ne viennent jamais. 1000 milliards de déficit public en 10 ans, 6 millions de chômeurs et quelques millions de précaires, des classes moyennes et ouvrières de plus en plus pauvres, des riches de plus en plus riches. Ils sont au bord de l’explosion et ne trouvent leur salut que dans des discours qui consistent à tirer un grand trait sur le passé des Français.</p>
    <p>Comme ceux que leur débite le télévangéliste Macron : il fait un trait sur le passé socialiste et sur les programmes pour « penser Printemps« (sic ! du pur Macron). Ils (les BHL, Minc, CIA, etc.) ont déjà fait le coup aux peuples arabes avec les « printemps arabes » qui les ont poussés pour la plupart dans les bras des islamistes, comme le printemps macronien doit remettre les Français dans les bras des socialistes hollandais.</p>
    <p>Hollande et son vizir Jouyet veulent à tout prix poursuivre la politique économique engagée depuis plus de 5 ans et continuer l’intégration du pays dans l’Europe et dans l’économie mondiale. Mais ni François Hollande, ni Manuel Valls ne sont capables de le faire. Ils sont, l’un et l’autre, rejetés par l’opinion publique. Ils pensaient agir dans l’intérêt du pays et c’est dans l’intérêt du pays qu’ils doivent maintenant s’effacer derrière Macron. Pour pérenniser ce qu’ils ont entrepris, ils ont trouvé Macron, jeune, neuf, incompétent mais pour le moment docile, « l’ouvrier parlant bien… le singe plaisant aux femmes« , comme disait le directeur du Munchener Beobaster en parlant de Hitler.</p>
    <p>Il n’y a aucun rapport idéologique entre Hitler et Macron, mais la méthode pour les instrumentaliser est la même. Il ne faudrait pas que le résultat final soit le même : l’ouvrier-singe une fois installé au pouvoir, éliminant ses mentors de jeunesse… on connaît la suite.</p>
    <p>Hitler plaisait aux militaires, aux banquiers, aux industriels et au peuple allemand de gauche. Macron plait aux patrons des multinationales et de la finance mondiale, aux penseurs de la mondialisation « heureuse » comme Attali et Minc. Il plait aussi à la gauche parce qu’il vient du parti socialiste, et au centre parce qu’il sait tenir un discours de droite. C’est le pion parfait que Hollande et Jouyet savent pour le moment tenir par les roubignoles. Comme sa femme (et ex-maitresse au sens littéral du terme) Brigitte Trogneux, de 24 ans son ainée.</p>
    <p>Ils étaient quasiment certains du résultat de la primaire et de l’éviction de Valls. Mais dans le doute, ils ont misé sur Hamon. Pourquoi ? L’élection de Valls serait contre-productive. Hamon est celui qui cristallise l’aile gauche du PS et qui peut empêcher le populisme de gauche de progresser en le divisant. En langage clair : il s’agit de contenir Mélenchon par Hamon.</p>
    <p>Le PS est réduit à sa plus simple expression et ne servira, à l’avenir, qu’à entretenir la division parmi les tenants de la gauche de transformation sociale, laissant ainsi le champ libre aux centristes pour mener à bien leurs desseins.</p>
    <p>La primaire de droite a élu Fillon en éliminant Sarko, le plus dangereux, et Juppé. Il suffit maintenant de discréditer Fillon, le cabinet noir s’en occupe, et d’affaiblir Marine Le Pen pour que Macron la batte à coup sûr, c’est en cours, en dosant astucieusement sa diabolisation et ses affaires. Là, c’est Hollande, disciple de Mitterrand et qui se pense expert en anti-FNrie, qui prend la main sur Jouyet, car il espère bien jouer un rôle politique important dans le gouvernement Macron.</p>
    <p>Après, il y a tous les autres soutiens de Macron : les théoriciens, Aquilino Morelle, Alain Minc, Jacques Attali (mais tous trois son en train de changer de camp, « Macron… c’est le vide » aurait déclaré Attali récemment) ; les médiatiques, Denis Olivennes directeur général d’Europe 1 et Lagardère Active (Paris-Match, JDD, Newsweb), Matthieu Pigasse, responsable monde des fusions acquisitions (fusac) et du conseil aux gouvernements de la Banque Lazard dont il est directeur général délégué en France. Il est propriétaire et président des Nouvelles Editions Indépendantes qui contrôle le magazine Les Inrockuptibles et Radio Nova et actionnaire du Groupe Le Monde et du Huffington Post (la presse bobo). Pierre Bergé (nommément évoqué en 2015 dans une enquête judiciaire sur l’existence possible de réseaux pédophiles au Maroc), groupe Yves Saint Laurent, soutien de LGBT, Le Monde, Courrier international, Têtu (magazine homo), Télérama, La Vie, Act Up, SOS Racisme ; Xavier Niel (6ème fortune de France), L’Obs, Libération, Mediapart, Atlantico et Causeur (où il est minoritaire), Rue 89 ; Patrick Drahi, Mediaréseaux, SFR (grâce à Macron) , Numericable, L’Express, L’Expansion…</p>
    <p>Cela suffira-t-il à faire élire Macron ? Oui, si la droite ne comprend pas qu’elle a intérêt à être solidaire pour que la finale se passe entre Fillon et Le Pen.</p>
    <p>Certes, l’un des deux perdra la présidence, mais c’est un moindre mal par rapport à une victoire assurée de Macron.</p>
    <p>Si l’un et l’autre préfèrent continuer à se démolir mutuellement avant le premier tour, les deux perdent la présidence…</p>
    <p>Et s’ils se rapprochaient et trouvaient un accord pour les législatives ?</p><div class="feedflare">
    <a href="http://feeds.feedburner.com/~ff/LaGaucheMaTuer?a=Ai1lQNqm4E0:GSgn0TfLbeE:yIl2AUoC8zA"><img src="http://feeds.feedburner.com/~ff/LaGaucheMaTuer?d=yIl2AUoC8zA" border="0"></img></a> <a href="http://feeds.feedburner.com/~ff/LaGaucheMaTuer?a=Ai1lQNqm4E0:GSgn0TfLbeE:qj6IDK7rITs"><img src="http://feeds.feedburner.com/~ff/LaGaucheMaTuer?d=qj6IDK7rITs" border="0"></img></a>
    </div>
    Lire la suite Minurne blogueur résistant,
  • La fibre Orange se déploie sur le sud-ouest d’Amiens Métropole, 14 avril 2017

    vendredi 14 avril 2017 :: DegroupNews Actualité :: RSS
    L’opérateur Orange poursuit ses déploiements FTTH dans la Somme, notamment sur Amiens et sa périphérie, en priorité sur des communes au sud-ouest de la ville. Si en région moins dense sur le département de la Somme, c’est le Syndicat Mixte Ouvert Somme Numérique qui est en charge du déploiement du réseau fibre optique, en région... [Lire la suite]
    Cet article La fibre Orange se déploie sur le sud-ouest d’Amiens Métropole est apparu en premier sur DegroupNews. Lire la suite
  • « Game of chicken » : TF1 disparaîtra-t-elle des box Internet ?, 14 avril 2017

    vendredi 14 avril 2017 :: DegroupNews Actualité :: RSS
    La filiale du groupe Bouygues a adressé un ultimatum à Orange, SFR et Canal+ : payer pour son signal ou ne plus pouvoir diffuser ses chaînes sur leurs services OTT, puis sur les box. L’information émane des Echos : le groupe TF1 aurait adressé un recommandé à plusieurs opérateurs (Orange, SFR), ainsi qu’à Canal+, pour leur enjoindre... [Lire la suite]
    Cet article « Game of chicken » : TF1 disparaîtra-t-elle des box Internet ? est apparu en premier sur DegroupNews. Lire la suite
  • Pensant être hors antenne à Beur FM, Emmanuel Macron soutient l’islamiste Mohamed Saou, par Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer, 14 avril 2017

    vendredi 14 avril 2017 :: La Gauche m’a tuer :: RSS
    Pensant être hors antenne à Beur FM, Emmanuel Macron soutient l’islamiste Mohamed Saou


    Emmanuel Macron est un danger pour la France, il n’est pas que le digne héritier de François Hollande, il n’est pas que l’ami des has-been de la Mitterrandie et de la Chiraquie, il n’est pas que vendu à l’Europe, Bruxelles ou Berlin, il est aussi le porte-drapeau du multiculturalisme victorieux imposée aux Français, chantre de l’invasion orientale.
    Il s’en défend, tous les politiques s’en défendent face caméras, ils savent que les Français le réfutent, enfin quand je dis les Français je parle des vrais, pas ceux dont l’administration en a fait des nationaux, et peut-être encore moins ceux qu’on dit de souche mais ayant ce chromosome de gauche les abrutissant faisant d’eux des traitres à la nation.
    Emmanuel Macron pense toucher tout le monde, manger à tous les râteliers, son objectif est de faire de Brigitte sa 1ère dame, par conséquent il drague l’électorat diversité et/ou banlieue. Il sait à juste titre qu’il représente une bonne dizaine de millions de personnes, sûrement plus mais les statistiques ethniques étant interdites je donne une approximation basse.
    Il lui fallait une sorte de porte-parole, un de leurs représentant, évidemment nos élites cosmopolites ne vont jamais chercher celui qui est assimilé, qui a réussi ses études, qui réfléchis et mange France, dont la vie est réglée, rangée, non ceux-là ils n’existent pas à leurs yeux. Ils aiment les vrais, les purs, la racaille, les islamistes, c’est ceux-là qu’ils adorent.
    Macron n’échappe pas à cette règle idiote, il a ainsi promut un salafiste, un anti-Français, en la personne de Mohamed Saou, d’ailleurs l’idole des journaliste a été piégé dans le studio de Beur FM en affirmant je cite « Il a fait un ou deux trucs un peu plus radicaux, c’est ça qui est compliqué. Mais à côté de ça, c’est un type qui est très bien Mohamed en plus ».
    <script async src='http://feeds.feedburner.com/platform.twitter.com/widgets.js' charset="utf-8"></script>
    Oui en effet il est très bien, il a la haine de la France et invite les siens à en faire de même. Pauvre France dont tes élites font tout pour t’éliminer, ils n’y arriveront pas crois-moi.
    Lire la suite Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer
  • Lutter, avant, pendant et après les élections, par Galmiche, 14 avril 2017

    vendredi 14 avril 2017 :: Solidaires :: RSS
    Déclaration du Comité national de Solidaires du 13 avril 2017. - Communiqués / Home page : dernières publications, document Lire la suite Galmiche
  • Aurons-nous le président que nous Français méritons ?, par Franck Boizard, Blogueur http://fboizard.blogspot.fr/, 14 avril 2017

    vendredi 14 avril 2017 :: La Gauche m’a tuer :: RSS
    Aurons-nous le président que nous Français méritons ?

    J’hésite encore sur la question de savoir si les Français ont les politiciens qu’ils méritent. C’est une question fondamentale : si la réponse est négative, il suffit de remplacer les politiciens faillis, pas facile mais faisable. Si la réponse est positive, il n’y a plus guère d’espoir pour la France.
    Or, depuis un mois, à cause des conversations de campagne électorale, je change peu à peu d’avis.
    Tous sont d’accord pour se plaindre de la situation de notre pays, mais ensuite ?
    Il y a d’abord la forte cohorte de ceux qui gobent ce que racontent les médias parce que, même en sentant qu’on leur bourre le mou, c’est trop fatiguant de penser par soi-même (pléonasme). Un interlocuteur me l’a avoué presque dans les termes que j’utilise. La paresse comme premier paramètre politique.
    <script src=' src='
    <p>Ensuite, il y a ceux, beaucoup plus nombreux qui font une analyse lucide mais qui refusent d&rsquo;en tirer les conclusions, par pusillanimité. &laquo;&nbsp;Voter Le Pen ? Voter Mélenchon ? M&rsquo;abstenir ? Surtout pas !&nbsp;&raquo; Bin alors, ne te plains pas : en restreignant ton choix aux guignols Fillon et Macron, tu condamnes le pays à la politique dont tu réprouves les conséquences. Bossuet et compagnie : Dieu rit des prières qu&rsquo;on lui fait pour écarter des maux dont on chérit les causes.</p>
    <p>Jacques de Guillebon, dans Causeur, détourne une phrase de La Tour du Pin : les pays sans esprit d&rsquo;aventure sont condamnés à mourir de froid. C&rsquo;est la seule raison de voter Le Pen (ou Mélenchon) que je partage sans réserve : l&rsquo;aventure. Le rivage des Syrtes à domicile : mieux vaut mourir d&rsquo;un dernier sursaut que d&rsquo;un coma.</p>
    <p>Ou, comme disent les Tontons Flingueurs, quand ça change, ça change, faut pas se laisser démonter. Ou, plus adapté, une brute qui marche va plus loin qu&rsquo;un intellectuel assis.</p><div class="feedflare">
    <a href="http://feeds.feedburner.com/~ff/LaGaucheMaTuer?a=YU7gxodCOJY:7_2y_gbOb9w:yIl2AUoC8zA"><img src="http://feeds.feedburner.com/~ff/LaGaucheMaTuer?d=yIl2AUoC8zA" border="0"></img></a> <a href="http://feeds.feedburner.com/~ff/LaGaucheMaTuer?a=YU7gxodCOJY:7_2y_gbOb9w:qj6IDK7rITs"><img src="http://feeds.feedburner.com/~ff/LaGaucheMaTuer?d=qj6IDK7rITs" border="0"></img></a>
    </div>
    Lire la suite Franck Boizard, Blogueur http://fboizard.blogspot.fr/
  • Manifestation du 1er Mai dans la Vienne, par redac-npa86, 14 avril 2017

    vendredi 14 avril 2017 :: NPA 86 :: RSS

    Lire la suite redac-npa86
  • Quel avenir pour les stations de ski indépendantes ?, par noreply@blogger.com (Go 11), 14 avril 2017

    vendredi 14 avril 2017 :: Tout Droit :: RSS
    Il y a quelques jours, Aspen Skiing Company et KSL Capital Partners se sont offert Intrawest dans une transaction évaluée à 1,5 milliard de dollars. Nous parlons ici de Steamboat, Winter Park, Stratton, Snowshoe et deux stations canadiennes, Tremblant (Québec) et Blue Mountain (Ontario). Le (...) Lire la suite noreply@blogger.com (Go 11)
  • Mélenchon sortira de l’Europe pour rentrer la France dans l’Alliance Bolivarienne avec le Venezuela, par Le Grincheux Grave Blogueur, grincheux.typepad.com/weblog, 14 avril 2017

    vendredi 14 avril 2017 :: La Gauche m’a tuer :: RSS
    Mélenchon sortira de l’Europe pour rentrer la France dans l’Alliance Bolivarienne avec le Venezuela

    Votez Mélenchon… si vous êtes d’accord pour faire entrer la France dans l’Alliance bolivarienne, car c’est là le Point N°62 du programme du candidat Mélenchon ! Sur France Info le 13 avril, la porte-parole de Mélenchon, Clémentine Autain, a montré en direct qu’elle n’avait jamais entendu parler de ce Point N°62, ce qui illustre le degré de professionnalisme de la fine équipe de balochards que Mélenchon prévoit de mettre aux commandes de la 6e puissance mondiale si nos concitoyens, actuellement de plus en plus charmés par cet olibrius (nous disent les sondages), ne se ressaisissent pas d’ici au 23  avril.
    Allons, les amis (comme dit Mélenchon à son public) ne vous laissez pas berner par les beaux parleurs Mélenchon et Macron, rappelez-vous qu’Adolf Hitler aussi était un beau parleur. Essayez une fois tous les cinq ans de mettre à l’Elysée un programme, une compétence, une solidité, une vision sérieuse pour la France. En 2012, vous y avez installé Hollande avec en tête une idée fixe : vous débarrasser de Sarkozy. Vous avez vu le résultat ?
    Les communistes avec Mélenchon (le communisme = 100 millions de morts au XXe siècle) n’ont pas leur place en 2017 en Europe de l’Ouest. Avez-vous noté que Mélenchon emporte les communistes dans ses bagages : lisez ses affiches. Pas davantage que ce freluquet inculte de Macron qui, lui, a dans ses bagages les socialistes qui vous ont tant déçu de 2012 à 2017 parce que vous les avez élus avec l’idée simplette qu’il fallait éliminer Sarkozy. Réfléchissez un peu plus profondément, cette fois.
    <script src=' src='
    <p><strong><em>Mais revenons à l&rsquo;Alliance bolivarienne à laquelle Mélenchon voudrait faire adhérer la France. Notez qu&rsquo;à la différence de Marine Le Pen au sujet de l&rsquo;Union européenne, cette adhésion est inscrite dans son programme et serait directement exécutée sans le filtre d&rsquo;un referendum.</em></strong></p>
    <p><strong>Le HUFFINGTON POST nous apprend ceci :</strong></p>
    <p>L&rsquo;alliance bolivarienne (Alba en espagnol, c&rsquo;est-à-dire &laquo;&nbsp;aube&nbsp;&raquo;) a été fondée le 14 décembre 2004 à la Havane par Hugo Chávez et Fidel Castro, un pacte économique, culturel et social conçu en opposition à la Zone de libre-échange des Amériques (ZLEA), pilotée par les Etats-Unis. Elle tire son nom de Simon Bolivar (1783-1830), le &laquo;&nbsp;Libertador&nbsp;&raquo;, général et homme politique devenu le héros du Venezuela. Artisan de l&rsquo;émancipation des colonies espagnoles sud américaines, il a joué un rôle décisif dans l&rsquo;indépendance de la Bolivie, Colombie, Équateur, Panama, Pérou et du Venezuela.</p>
    <p>A l&rsquo;origine, elle pouvait compter sur les largesses financières du Venezuela, riche du boom du pétrole et des matières premières des années 2000. Aujourd&rsquo;hui, on voit mal ce que l&rsquo;avenir lui réserve puisque ce pilier fondateur traverse probablement la crise économique et sociale la plus grave de son histoire, entre hyper inflation, pénurie alimentaire et exode de la population. Difficile donc d&rsquo;imaginer ce que la France gagnerait à une telle association.</p>
    <p>Les autres pays sont encore des nains économiques ou des pays pauvres, comme Cuba, la Bolivie, et une poignée d&rsquo;îles des Caraïbes. Sans parler de l&rsquo;éloignement géographique qui compliquerait toute coopération stratégique ou commerciale. Logiquement, les moyens économiques de l&rsquo;alliance bolivarienne sont très modestes. D&rsquo;après une note du Trésor de mai 2016 dénichée par Libération, elle s&rsquo;est dotée de deux instruments financiers d&rsquo;action. D&rsquo;abord, une monnaie commune virtuelle réservée aux banques centrales, baptisée le Sucre. Un peu comme l&rsquo;euro, son objectif est de faciliter les échanges entre pays membres et de faciliter les investissements. Et depuis 2008, l&rsquo;Alba dispose aussi d&rsquo;une banque d&rsquo;investissement pour aider des projets culturels, sociaux, ou économiques. En six ans, elle a investi près de 330 millions d&rsquo;euros dans 46 projets. A titre de comparaison, le budget annuel de l&rsquo;Union européenne était de 145 milliards en 2015, soit 1% de la richesse de ses 28 membres.</p>
    <p><strong>Et LIBERATION précise que :</strong></p>
    <p>L&rsquo;Alliance bolivarienne compte aujourd’hui douze membres : le Venezuela, Cuba, la Bolivie, l’Equateur, le Nicaragua, Sainte-Lucie, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, la Dominique, Antigua-et-Barbuda, Grenade et Saint-Christophe-et-Niévès. L’organisation compte aussi trois pays observateurs : Haïti, l’Iran et la Syrie. Pas franchement démocratiques… En 2009, la Russie avait aussi été invitée au sommet de l’Alba au titre d’observateur.</p>
    <p>… ça donne envie, n&rsquo;est-ce pas ?</p>
    <p>A propos du Venezuela, tant admiré par Mélenchon, et depuis tant d&rsquo;années, c&rsquo;est un pays qui est plongé dans une extrême pauvreté (malgré sa rente pétrolière). Le mois dernier je me trouvais dans l&rsquo;attente d&rsquo;un article à remplacer à la caisse d&rsquo;un supermarché de bricolage, dans les Yvelines. Le garçon à la caisse ayant montré une certaine difficulté à comprendre mes paroles, je profitai de ces minutes pour lui demander d&rsquo;où il venait. Du Venezuela, me dit-il, j&rsquo;étais ingénieur système dans l&rsquo;informatique mais il n&rsquo;y avait plus d&rsquo;emploi et ma famille ne pouvait plus se nourrir, alors je viens d&rsquo;arriver en France et je leur envoie de l&rsquo;argent tous les mois.</p>
    <p>En faisant alliance avec le Venezuela, la France sera plus forte… et nous remplacerons l&rsquo;Euro par le Sucre : pour cela, votez Mélenchon !</p><div class="feedflare">
    <a href="http://feeds.feedburner.com/~ff/LaGaucheMaTuer?a=quDws3PbNqQ:4OaiSIdqR7Q:yIl2AUoC8zA"><img src="http://feeds.feedburner.com/~ff/LaGaucheMaTuer?d=yIl2AUoC8zA" border="0"></img></a> <a href="http://feeds.feedburner.com/~ff/LaGaucheMaTuer?a=quDws3PbNqQ:4OaiSIdqR7Q:qj6IDK7rITs"><img src="http://feeds.feedburner.com/~ff/LaGaucheMaTuer?d=qj6IDK7rITs" border="0"></img></a>
    </div>
    Lire la suite Le Grincheux Grave Blogueur, grincheux.typepad.com/weblog
  • Le mot "souverainisme" est sur toutes les lèvres, par BA, 14 avril 2017

    vendredi 14 avril 2017 :: Chroniques du Yéti :: RSS
    Onfray_souverainisme.jpg
     

    Le mot “souverainisme” est sur toutes les lèvres. Y compris sur celles de Michel Onfray cité par Le Point :
    Lire la suite... Lire la suite BA
  • L’Empire Bouygues Telecom contre-attaque sur le Très Haut Débit, 14 avril 2017

    vendredi 14 avril 2017 :: DegroupNews Actualité :: RSS
    Après des résultats 2016 plus qu’encourageants, Bouygues Telecom poursuit sa stratégie de reconquête, avec de gros efforts sur la 4G mais aussi sur la fibre optique. Depuis ce matin, la Bbox Miami est proposée à moins de 18€/mois auprès de près de 2 millions de foyers éligibles… Et ce n’est qu’un début ! Alors que... [Lire la suite]
    Cet article L’Empire Bouygues Telecom contre-attaque sur le Très Haut Débit est apparu en premier sur DegroupNews. Lire la suite
  • Indice Netflix ISP Index : les débits moyens français toujours pourris, 14 avril 2017

    vendredi 14 avril 2017 :: DegroupNews Actualité :: RSS
    Netflix publie comme tous les mois son indice des débits moyens de connexion à ses services dans le monde entier, en particulier en France, qui fait toujours figure de mauvais élève. Free reste très loin derrière, le pire opérateur européen suivi par Netflix ISP Index ce mois-ci ! Même si le mois dernier, Free avait... [Lire la suite]
    Cet article Indice Netflix ISP Index : les débits moyens français toujours pourris est apparu en premier sur DegroupNews. Lire la suite
  • La TV par ADSL ou fibre moins populaire que par la TNT en France, 14 avril 2017

    vendredi 14 avril 2017 :: DegroupNews Actualité :: RSS
    Ce sont les chiffres d’une étude iFop commandée par TDF qui le disent ! Contrairement à ce que vous pourriez croire, une minorité des français préfère regarder la télévision via une box Internet. La bonne vieille antenne TNT a toujours la côte… Le bilan de l’ARCEP et une enquête Ifop commandée par TDF sont catégoriques, la... [Lire la suite]
    Cet article La TV par ADSL ou fibre moins populaire que par la TNT en France est apparu en premier sur DegroupNews. Lire la suite
  • Baromètre Internet mobile nPerf : Orange 1er, exploit de SFR au T1 2017 !, 14 avril 2017

    vendredi 14 avril 2017 :: DegroupNews Actualité :: RSS
    Derrière Orange, SFR signe une progression spectaculaire sur l’Internet mobile, Bouygues faiblit et Free joue gros. nPerf, le spécialiste de l’évaluation de la qualité de connexion fixe et mobile, vient de publier son dernier baromètre des performances des opérateurs en matière d’Internet mobile portant sur la période janvier-mars 2017. Basé sur un total de 246 550 tests... [Lire la suite]
    Cet article Baromètre Internet mobile nPerf : Orange 1er, exploit de SFR au T1 2017 ! est apparu en premier sur DegroupNews. Lire la suite
  • SFR entre signaux positifs et tensions sociales, 14 avril 2017

    vendredi 14 avril 2017 :: DegroupNews Actualité :: RSS
    Engagé dans une restructuration de grande ampleur, SFR commence à améliorer ses performances mais doit faire face à des grèves à répétition. Commençons par le positif : pour la première fois depuis 24 trimestres, SFR a vu son chiffre d’affaires augmenter sur la dernière portion de 2016, également marquée par un bond du résultat d’exploitation. Côté service aussi,... [Lire la suite]
    Cet article SFR entre signaux positifs et tensions sociales est apparu en premier sur DegroupNews. Lire la suite
  • Le Front National prétend défendre les droits des femmes, les féministes dénoncent cette imposture, par Galmiche, 14 avril 2017

    vendredi 14 avril 2017 :: Solidaires :: RSS
    Tract du Collectif "Droits des Femmes contre les extrêmes droites" - Les argumentaires / Home page : dernières publications, Extrême-droite , Femmes Lire la suite Galmiche
  • L’OCCIDENT CHRÉTIEN DOIT RENDRE DES COMPTES, par noreply@blogger.com (Oscar Fortin), 14 avril 2017

    vendredi 14 avril 2017 :: Pour une societe au service de l humain :: RSS



    L’HUMANITÉ LE RÉCLAME



    L’heure est arrivée où l’État profond de cet Occident chrétien, aujourd’hui incarné dans le (G-7), doit rendre des comptes à l’Humanité entière.  S’il fut, pendant des siècles, porteur de ces valeurs, puisées à même cette foi proclamée en Jésus de Nazareth, il en fut également un grand manipulateur. Au nom de cette foi, n’a-t-il pas conquis des royaumes, asservi des peuples, érigé des empires? N’est-il pas devenu ce grand-prêtre et ce docteur de la loi qui mettent sur les épaules des autres des fardeaux qu’il ne peuvent porter eux-mêmes? N’est-il pas devenu ce sépulcre blanchi dont l’intérieur est rempli d’ossements de morts et de toute espèce d’impuretés ? Les inégalités entre les humains s’élargissent au point où le 1% de l’humanité en est arrivé à posséder plus de 50% des richesses de la terre. Les budgets militaires sont devenus les enfants gâtés des États qui en sont l’épine dorsale.

    Les tambours de la guerre se font entendre de plus en plus forts et persistants. Les ambitions de conquête et de domination sont toujours bien ancrées dans l’État profond de cet Occident chrétien. À travers ses alliances militaires et politiques (OTAN, G-7), il parle d’une seule voix et agit comme sauveur d’humanité sous le commandement des États-Unis d’Amérique. Il sait prendre tous les moyens pour que ses interventions soient perçues par le bon peuple comme celles d’un sauveur dont l’intérêt principal est de se porter au secours de l’opprimé, de la veuve et de l’orphelin.  À divers degré, les églises chrétiennes, quelque soient leurs appartenances, s’y trouvent impliquées. C’est vrai pour le Vatican et pour bien d’autres. Le God bless America est le cri de ralliement de cet Occident dont l’Oncle Sam est devenu le maitre.

    Le réveil de nombreux peuples à la reconquête de leur indépendance et souveraineté, comme c’est le cas en Afrique, en Asie et en Amérique latine, tout comme la résistance de nombreux autres aux forces dominatrices de conquêtes, comme c’est le cas en Irak, en Libye, en Syrie, en Ukraine, en Bolivie, en Équateur, au Venezuela, etc., représentent des irritants inacceptables pour cet État profond occidental qui se croit permis tous les droits.  Les guerres et les mouvements de déstabilisation dans ces pays répondent à cette suprématie qu’il s’octroie sur l’ensemble des peuples du monde. Les prétextes ne manquent pas pour qu’il puisse agir à sa guise.  Il a suffi qu’il dise que l’Irak avait des armes de destruction massive pour qu’il aille y faire plus d’un million de morts. Il en fut de même avec la Syrie où il vient d’envoyer 59 missiles Tomahawks. Pas besoin d’avoir de preuves, il suffit qu’il le dise.

    Tout indique que ce temps du pouvoir absolu de cet Occident chrétien est terminé. La Russie de Poutine est là pour dire « niet », c’est fini. L’usage de la force et les menaces de sanctions ne l’intimident pas. Poutine est là pour lui rappeler que le droit international existe, que le respect du droit des peuples et des personnes le concerne tout autant qu’à tous les autres peuples et nations de la terre. Le monde porteur de paix ne pourra être que celui qui reconnaitra les droits et les intérêts des autres peuples et qui parviendra à harmoniser ses propres intérêts avec ces derniers. La loi du plus fort ne saurait conduire à cette paix. C’est pourtant ce à quoi les pays de l’OTAN, sous la gouverne des États-Unis, persistent à réclamer.

    Cette nouvelle reconfiguration de la géopolitique,  à l’intérieure de laquelle la Russie occupe une place centrale n’est pas sans rappeler ce fameux secret de Fatima qui reconnaitrait à la Russie un rôle de premier plan dans cette transformation de notre monde. Je porte à votre attention ce dernier point sans pour autant y insister plus qu’il ne le faille. Ce rôle primordial de la Russie peut expliquer tout ce bafouillage de la papauté autour de la révélation de ce troisième secret. Libre à vous d’en penser ce que bon vous semble.

    Plus important que tout est cette présence performante de Vladimir Poutine qui avance vers ce Nouveau Monde qu’il qualifie de multipolaire et à l’intérieur duquel chaque peuple, chaque nation, chaque État a ses droits pour lui-même et ses responsabilités de respect pour les autres. Ce n’est plus la loi du plus fort qui décide de tout, mais la loi du respect et de la justice. Il y a motif de se battre pour un tel monde, indépendamment des croyances et des idéologies qui peuvent s’y reconnaître.

    Nombreux sont les martyrs qui y ont laissé leur vie. À ces derniers tout mon respect.

    Joyeuses Pâques


    Oscar Fortin
    Le 14 avril 2017


    http://humanisme.blogspot.com
    Lire la suite noreply@blogger.com (Oscar Fortin)
  • La perte auditive est plus complexe que vous ne le pensez, 14 avril 2017

    vendredi 14 avril 2017 :: Site en travaux

    Site en travaux

    Attention : un problème technique (serveur SQL) empêche l'accès à cette partie du site. Merci de votre compréhension.