NeoSkills Feeder, Les news libres du nouveau monde

http://french.feeder.ww7.be
«  mai 2016
lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5
retour à la date courante

Aujourd'hui 14 nouvelles :


  • La journée de la culture bektashi à Paris, par Le Courrier des Balkans, 25 mai 2016

    mercredi 25 mai 2016 :: Le Courrier des Balkans :: RSS
    Lire la suite Le Courrier des Balkans
  • Conférence : La mémoire de la Shoah dans l'espace public roumain et français, par Le Courrier des Balkans, 25 mai 2016

    mercredi 25 mai 2016 :: Le Courrier des Balkans :: RSS
    La mémoire de la Shoah est présentée aujourd'hui comme une leçon universelle partagée par la communauté internationale, un point de repère pour construire le XXIe siècle sur des valeurs civiques et morales communes.
    Une mémoire omniprésente dans les sociétés contemporaines, cette mémoire de la Shoah est investie d'une fonction éducative éminente soutenue par des publications d'ouvrages, des témoignages, des productions audiovisuelles, des commémorations, expositions, musées et monuments mémoriales.
    La (...) Lire la suite Le Courrier des Balkans
  • Altice s’allie à LEIA autour d’un smartphone à écran holographique, par Philippe Guerrier, 25 mai 2016

    mercredi 25 mai 2016 :: ITespresso France :: RSS
    Altice Labs s'associe à la start-up californienne LEIA pour développer un modèle de smartphone à écran holographique. Rendez-vous pour les clients fin 2017. Lire la suite Philippe Guerrier
  • Justice : Tinder ne supporte pas les plans à trois, par Anne Confolant, 25 mai 2016

    mercredi 25 mai 2016 :: ITespresso France :: RSS
    Tinder a porté plainte contre son concurrent, l’app mobile 3nder, spécialiste des rencontres de groupe, estimant que l’utilisation d’un nom trop proche du sien lui apporte un « avantage indu ». Lire la suite Anne Confolant
  • Snapchat poursuit son ascension en mode « snapcash », par Philippe Guerrier, 25 mai 2016

    mercredi 25 mai 2016 :: ITespresso France :: RSS
    Dans un énième financement, Snapchat (app de partage photos et vidéos) serait en train de lever 200 millions de dollars. Sa valorisation repartirait en flèche, selon TechCrunch. Lire la suite Philippe Guerrier
  • Le vent tourne pour les métaux précieux…, par eberhardtunger, 25 mai 2016

    mercredi 25 mai 2016 :: La Chronique Agora :: RSS
    or, lingot, gold, métaux précieux
    Pour les métaux précieux, le premier trimestre 2016 a été le meilleur depuis 30 ans et pourrait être le prélude d'une tendance durable à la hausse. Depuis le début de l'année, le prix de l'once d'or a augmenté de 20% et celui de l'once d'argent de 24%.
    Après une accalmie de cinq ans, les investisseurs sont devenus peu à peu inquiets vis-à-vis de la politique monétaire des principales banques centrales, réalisant que les taux zéro, taux négatifs et autre QE pourraient déstabiliser l'ensemble du système financier.
    Les banques centrales veulent plus d'inflation et elles l'obtiendront. Pas encore visible sur les prix à la consommation, elle est manifeste sur les marchés actions, obligataire, immobilier et maintenant sur celui des métaux précieux. Les investisseurs financiers reviennent sur le marché.
    Ces dernières années, les métaux précieux ont été boudés par les investisseurs institutionnels, en particulier en Europe occidentale et en Amérique du Nord. Les raisons couramment invoquées dans les médias pour justifier cette attitude ont été que les métaux précieux ne rapportent pas d'intérêt et que, par ailleurs, il n'y avait aucune menace d'inflation.

    Multiplié par 10... du jour au lendemain ?
    Cliquez ici pour tout savoir.

    Découvrez l'actif qui pourrait connaître une envolée fulgurante sur simple décision des autorités économiques et monétaires -- et comment en profiter en vous positionnant maintenant.
    Cliquez ici pour tout savoir.
    Il est devenu plus intéressant d'avoir des métaux précieux sous forme physique que de la liquidité sur un compte courant

    Entre temps, il est devenu plus intéressant d'avoir des métaux précieux sous forme physique que de la liquidité sur un compte courant. A cause du développement récent des prix, les gestionnaires des investisseurs institutionnels sont contraints d'augmenter leurs avoirs en métaux précieux, trop faibles dans l'ensemble, s'ils ne veulent pas se trouver avec leur performance en perte de vitesse.

    Les ETF en haut du podium


    La dynamique élevée du premier trimestre est due, d'après le World Gold Council (WGC), à la forte demande des Exchange Traded Funds (ETF). Avec le plus haut afflux de capitaux depuis le premier trimestre 2009, ils ont achetés 363 tonnes d'or après avoir dû s'alléger substantiellement au cours des trois dernières années. Les flux entrants ont atteint le même niveau qu'au début de la crise financière.
    Le WGC a également constaté une croissance exponentielle des ETF en Asie, en particulier en Chine dont les stocks sont encore très faibles par rapport à l'Occident. A noter que la demande d'or physique existe aussi sous forme de pièces de monnaie et de lingots, alors que la demande de l'industrie bijoutière a fortement chuté et que celle du secteur de la technologie a légèrement baissé.
    Depuis 2010, les banques centrales sont des acheteurs nets d'or

    Les banques centrales ont augmenté leurs réserves d'or au quatrième trimestre 2015 de 158,8 tonnes et de 109,4 tonnes de plus au premier trimestre 2016. Depuis 2010, les banques centrales sont des acheteurs nets d'or. La Chine et la Russie ont considérablement augmenté leur stock d'or dans leurs réserves au cours des derniers trimestres.
    Mais alors que les Etats-Unis détiennent 8 133 tonnes ou 74,9% de leurs réserves en or, la Chine n'a officiellement que 1 797 tonnes soit seulement 2,2% (source : WGC).
    La demande totale d'or a augmenté au premier trimestre 2016 de 1 134,9 tonnes, soit 5% de plus comparé au premier trimestre de l'année précédente. Le recyclage de l'or joue un rôle important dans la demande.

    Conclusion


    L'or reste attrayant car il représente une valeur universellement reconnue. Alors que le monde se noie dans un océan de dette, notre système de papier monnaie est au bord du gouffre et n'est plus fiable.
    Les réformes de la politique budgétaire sont au point mort dans presque tous les pays parce qu'il est impossible de les faire accepter par les parlements. Le monde croit toujours à la toute-puissance des banques centrales qui essaient de stimuler l'économie avec des instruments monétaires toujours plus aventureux.
    Mais malgré les milliers de milliards de nouvelle monnaie imprimée, les nuages s'accumulent dans le ciel économique et les risques de nouveaux violents orages s'accroissent.
    Cet article Le vent tourne pour les métaux précieux… est apparu en premier sur La Chronique Agora. Lire la suite eberhardtunger
  • Marsbot : une app Foursquare qui vous suggère des sorties sympas, par Renald Boulestin, 25 mai 2016

    mercredi 25 mai 2016 :: ITespresso France :: RSS
    Avec sa nouvelle app Marsbot, Foursquare veut guider ses membres dans des restaurants ou des bars sur fond de recommandations contextuelles. Lire la suite Renald Boulestin
  • e-Commerce & VoD : l’éditeur Kaemo lève 370 000 euros, par Anne Confolant, 25 mai 2016

    mercredi 25 mai 2016 :: ITespresso France :: RSS
    Kaemo, éditeur nantais d’une solution e-commerce pour la monétisation de vidéos à la demande, a levé 370 000 euros pour poursuivre son développement sur le marché français. Lire la suite Anne Confolant
  • Apple serait prêt à fournir Siri dans les hubs pour foyers connectés, par Philippe Guerrier, 25 mai 2016

    mercredi 25 mai 2016 :: ITespresso France :: RSS
    Apple pourrait ouvrir sa technologie d'assistant vocal Siri à d'autres fabricants hardware pour des produits destinés au foyer numérique. Voire monter son propre hub. Lire la suite Philippe Guerrier
  • Les investisseurs sont-ils idiots ?, par billbonner, 25 mai 2016

    mercredi 25 mai 2016 :: La Chronique Agora :: RSS
    investissement
    Notre vieil ami Mark Hulbert a fait des recherches sur les probabilités de krach boursier.
    Ecrivant dans Barron's, il souligne que le risque -- ou plus exactement, l'incidence -- des krachs est historiquement très limité :
    "... Considérez que les krachs de 1987 et 1929 ont été les pires plongeons sur une séance depuis la création du Dow Jones Industrial Average en 1896. Etant donné qu'il y a eu plus de 32 000 séances depuis, la conclusion -- en tout cas sur cette période historique -- est que sur toute période donnée de six mois, il y a une chance de 0,79% de voir un krach journalier aussi sévère.
    Il n'y a pas de raison de croire que la fréquence des futurs effondrements soit notablement plus élevée. Xavier Gabaix, professeur de finance à l'Université de New York, a élaboré une formule de fréquence des krachs dont il pense qu'elle recouvre une caractéristique universelle de tous les marchés, pas uniquement les marchés boursiers ou les marchés américains. Selon cette formule, la probabilité d'un krach de 12,8% sur toute période donnée de six mois est de 0,92%, c'est-à-dire presque aussi limitée que la fréquence réelle du krach sur les marchés boursiers US au cours du siècle passé.
    Cela signifie que l'investisseur moyen, au cours des trois dernières décennies, pensait qu'un krach sévère était 24 fois plus probable que l'histoire américaine le suggère, et que les investisseurs croient actuellement que les risques sont 28 fois plus probables".
    Houlà ! Les investisseurs sont-ils idiots ?

    Peut-être pas.
    Votre correspondant fait partie de ceux qui sont parfaitement heureux de surestimer les risques de krach

    Votre correspondant fait partie de ceux qui sont parfaitement heureux de surestimer les risques de krach.
    Nous en attendions un en 1998... puis un autre en 1999... et lorsqu'il s'est produit en 2000, nous avons été surpris comme tout le monde.
    Après quoi les prix ont remonté. A nouveau, nous avons hissé notre drapeau d'Alerte au Krach. En 2005... en 2006... en 2007... et enfin, en 2008, nous avons eu ce que nous attendions.
    Maintenant que le marché s'est remis... nous attendons un nouvel effondrement.

    Investisseurs et dindons


    Statistiquement, comme le souligne Mark, la probabilité de voir un krach se produire un jour donné est limitée. Mais c'est un peu comme dire à une dinde de ne pas s'inquiéter parce que la probabilité de Noël est seulement d'une sur 365.
    En fin de compte, toutes les dindes et tous les investisseurs se font plumer. Et généralement, plus un marché dure sans subir de correction, plus il en a besoin d'une.
    Qui plus est, il y a quelque chose d'un peu louche dans ces chiffres.
    Ces 20 dernières années, il y a eu les effondrements susmentionnés sur le marché boursier -- l'un en 2000, largement concentré sur le Nasdaq, et l'autre général en 2008. Mais lorsqu'ils investissent, les gens ne raisonnent pas en termes de jours précis.
    Les investisseurs ne se soucient pas vraiment qu'un krach se produise un mercredi ou un jeudi. S'ils pressentent un krach dans les six mois à venir, ils veulent généralement rester en dehors des marchés... réalisant qu'ils ne peuvent prévoir ce genre de chose avec précision.
    Il y a eu 40 périodes de six mois ces 20 dernières années. Et des krachs se sont produits lors de deux d'entre elles, soit une sur 20

    De sorte que si l'on examine les choses selon cet angle... il y a eu 40 périodes de six mois ces 20 dernières années. Et des krachs se sont produits lors de deux d'entre elles, soit une sur 20.
    Si les investisseurs croyaient vraiment que les probabilités de krach sont 28 fois plus élevées qu'une sur 20, ils auraient pensé qu'il y aurait un krach tous les six mois. Et ils n'auraient jamais investi en actions.

    Investissement : la roulette russe


    Par ailleurs, les statistiques citées par Mark ne calculent pas vraiment le "risque" de krach ; elles ne concernent que la fréquence.
    Imaginez l'imbécile qui met une balle dans un révolver, fait tourner le barillet et pose le canon contre sa tempe.
    "Il n'y a qu'une chance sur six que je meure", dit-il.
    Statistiquement, il a raison. Les probabilités jouent en sa faveur. Mais quel mauvais pari !
    La véritable mesure du risque implique plus que la simple probabilité statistique. La fréquence doit être multipliée par la gravité de l'événement, pour donner une véritable image.
    L'investisseur moyen a la cinquantaine. Si le prochain krach boursier est suivi d'un rebond considérable... comme les deux autres krachs de ces 20 dernières années... il sera content d'avoir ignoré nos avertissements et conservé son portefeuille boursier.
    Mais si le krach boursier de 2016 était plus comme le krach de 1929... ou le marché baissier de 1966 ? Il pourrait devoir attendre 20 ans avant de rentrer dans ses frais.
    Ou s'il est comme le krach qui s'est produit au Japon dans les années 90... notre investisseur attendrait encore en 2042.
    Cet article Les investisseurs sont-ils idiots ? est apparu en premier sur La Chronique Agora. Lire la suite billbonner
  • Mai au Centre culturel de Serbie, par Le Courrier des Balkans, 25 mai 2016

    mercredi 25 mai 2016 :: Le Courrier des Balkans :: RSS
    / Lire la suite Le Courrier des Balkans
  • I24, la chaîne de Patrick Drahi, aide le Mossad à recruter, 25 mai 2016

    mercredi 25 mai 2016 :: oumma :: RSS
    "Je suis arrivé en avance pour l’interview de Manuel Valls par Paul Amar dans Paris-Jaffa, l’émission phare de la chaîne info de Patrick Drahi. « Comment rentrer au Mossad ? », interroge la présentatrice, Danielle Attelan, rappelant une très originale opération lancée la semaine dernière. « Le Mossad recrute sur la Toile avec une vidéo digne des meilleures séries d’espionnage. Lire la suite
  • Google France perquisitionné : Y a-t-il une faille dans les règles fiscales ?, par Philippe Guerrier, 25 mai 2016

    mercredi 25 mai 2016 :: ITespresso France :: RSS
    Sous l'œil de Bercy qui scrute le dossier, le Parquet national financier veut savoir si Google France a manqué à ses obligations fiscales. Lire la suite Philippe Guerrier
  • Deux poètes tibétains en exil : 2/ Palden Sonam, par Michèle Duclos, 25 mai 2016

    mercredi 25 mai 2016 :: La revue des ressources :: RSS
    Dans le remarquable dossier sur la « Littérature contemporaine du Tibet » du printemps-été 2011 de la revue siècle 21, Françoise Robin, de l'INALCO, précise que vivace et plurielle, cette littérature est pratiquement inconnue hors du cercle restreint de ses lecteurs et de quelques spécialistes occidentaux et pourtant, l'écriture est aujourd'hui un des principaux canaux d'expression culturelle pour les Tibétains du Tibet mais aussi de l'exil. Notre projet et les présentations suivantes sont beaucoup plus (...) - Voix de l'Asie d'aujourd'hui / , Lire la suite Michèle Duclos